Devrais t’on avoir un extincteur a la maison?

Extincteur d'incendie: ne jouez pas au pompier!

 

                                                           

Le Service de sécurité incendie de Montréal préconise un extincteur par logement ou par maison, de type portatif, homologué, classifié ABC, «à poudre» et de cinq livres.

 

Devrait-on posséder un extincteur à la maison? N'y a-t-il pas danger de retarder l'évacuation de la maison en faisant le pompier?

«L'extincteur n'est pas un accessoire obligatoire dans une maison ou un logement, mais il est fortement recommandé, soutient Denis Ratelle, pompier éducateur au Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). On le met à un endroit où il sera visible et accessible, près d'une sortie.»

Le SIM préconise un extincteur par logement ou par maison, de type portatif, homologué, classifié ABC, «à poudre» et de cinq livres. La certification recherchée provient d'un laboratoire indépendant canadien (ULC, pour Underwriters laboratories of Canada) ou américain (UL).

 

La classification ABC fait référence au type d'incendie. Un feu de classe A a pour origine un combustible solide comme le bois, le papier, les rideaux. De classe B, il se nourrit de liquide inflammable ou de gaz. De classe C, enfin, il a été généré par une tension électrique, dans un grille-pain branché, par exemple. L'extincteur ABC est adéquat pour chaque catégorie d'incendie.

Il contient une poudre très fine, efficace, mais qui fait beaucoup de dégâts: gros ménage de poussière en perspective.

Priorité: évacuation des occupants

Avant d'utiliser l'extincteur, voyez à l'évacuation des occupants du logement, souligne M. Ratelle. Si le feu est pris sur la cuisinière, on peut essayer de l'étouffer (le priver d'oxygène) avec un couvercle et ensuite avec l'extincteur. On se tient dos à la porte, pour ne pas mettre le feu entre soi et la sortie. Une fois l'extincteur en action, la visibilité devient presque nulle, alors il faut savoir où se trouve l'issue.

Si le feu atteint les rideaux ou d'autres parties de la pièce, «ne jouez pas au pompier», avise M. Ratelle. «Sortez et appelez les secours.»

Par ailleurs, même si on réussit à éteindre les flammes, on doit téléphoner aux pompiers, dit M. Ratelle. Car le feu peut couver dans le logement de façon invisible, par exemple dans le conduit de la hotte de cuisine. «Rappelons qu'il n'y a pas de frais relatifs au déplacement des pompiers.»

M. Ratelle recommande de lire attentivement le mode d'emploi sur l'extincteur, car l'appareil a ses caprices: l'aiguille du manomètre doit être au milieu, il faut brasser l'appareil deux ou trois fois par année pour que la poudre ne s'empâte pas, comprendre comment manipuler la goupille qui empêche les enfants de s'en servir, faire vérifier chez un spécialiste (voir «extincteur portatif» dans les pages jaunes) tous les six ans, etc.

 

Article du journal le Soleil de Caroline Thibaudeau.